Nikon Zfc


american content

Nikon Zfc

Nikon Zfc

Nikon Zfc with 28mm SE

Nikon Zfc avec un 28mm SE

Nikon Zfc et FM

Nikon Zfc et FM


Le Nikon Zfc, présenté fin juin 2021 est le second boîtier APS-C de la gamme Z. Il a un design rétro, inspiré du Nikon FM de 1977, comprenant une molette de vitesse d'obturation, une molette de compensation d'exposition, une molette de sensibilité ISO comme son ancêtre analogique. Il partage avec le Z50 de nombreuses caractéristiques : un boîtier en alliage de magnésium tropicalisé qui reprend le capteur APS-C non stabilisé de 20,9 millions de pixels , un seul emplacement pour carte SD (compatible UHS-1), un système AF hybride avec 209 points couvrant 90% de l'image, un AF avec mode de détection des yeux humains ou animals pour les photos et la vidéo, une plage de sensibilité de 100 à 51200, un mode rafale de 11 vues par seconde, un écran arrière tactile et pivotant à angle variable de 1 040 000 pixels pour la prise de vue à bas niveau, verticale ou selfie, un viseur électronique de 2,36 millions de pixels, un processeur d'image Expeed 6, un mode vidéo 4K UHD sans recadrage utilisant la zone d'image du capteur DX, des modules Bluetooth et Wi-Fi intégrés. Il prend en charge les logiciels Snapbridge et Webcam Utility. Il n'a pas de flash intégré mais peut recevoir une poignée GR1 en option pour faciliter la prise en main. Il est alimenté par la batterie EN-EL25 et prend en charge l'alimentation USB lorsque l'appareil photo est allumé.

Le Nikon Zfc est disponible avec un revêtement noir, marron ambré, rose corail, vert menthe, gris naturel, blanc ou beige sable. Il est disponible boitier seul pour 999 € ou en kit avec le Z DX 16-60 mm VR en version argentée pour 1150 €.
Un autre kit avec le Z 28 mm SE en version argent est proposé pour 1250 € (juillet 2021).

Le Nikon Zfc au quotidien

Au-dela de la fiche technique ci-dessus que l'on peut lire sur de nombreux sites internet, une fois n'est pas coutume, voici mes impressions après quelques semaines d'utilisation:

Tout d'abord je suis passé de boitiers Nikon F à la nouvelle monture Z avec réticence.

Au début je ne voyais pas l’intérêt de changer de système photographique. Le système Nikon F me convient parfaitement, je possède plusieurs boîtiers D3, D600, D7000, et de nombreux objectifs qui me permettent de répondre à tous mes besoins. De plus on trouve maintenant en occasion pour des prix dérisoires des boîtiers et des objectifs relativement récents.

Nikon Zfc

Olympus OM-D 10 Mark II et Nikon Zfc

Nikon Zfc

Olympus OM-D 10 Mark II et Nikon Zfc

Nikon Zfc

Nikon D40 et Zfc

Nikon Zfc

Nikon D40 et Zfc

Nikon Zfc

téléobjectif Olympus micro 4/3 et Nikon Z



Bien que le système Z soit intéressant, je ne voyais pas l’intérêt de payer des objectifs plus chers que ceux disponibles en F, des boîtiers pas beaucoup plus petits et quitte à changer de système pourquoi ne pas complètement changer de marque et prendre par exemple les Sony qui sont présents sur ce créneau depuis un certain temps.
Il m’est cependant apparu aussi clairement que les marques Canon, Nikon et autres ne pourront survivre que si elles développent leur gamme de système hybride qui offrent de plus grande possibilité d'évolution et de meilleures marges et donc dans le même temps abandonnent, petit à petit, les boîtiers à miroir et les objectifs associés.

Par ailleurs mon épouse ayant un petit Olympus OM-D je regardais avec un peu d’envie ce système, inspiré de OM 2 léger, compact et très agréable à utiliser.
Le Nikon DF ne m’avait pas convaincu car trop cher avec une ligne un peu abâtardie et sans aucune des fonctions modernes.

Au niveau des dimensions justement le petit zoom 16-50 mm, bien que peu ouvert, et très compact et très agréable à utiliser on peut voir ci-contre la différence avec un zoom quasi équivalent chez Olympus et sur le Nikon D40. A noter quand même que les objectifs Z ne sont ni bon marché ni très compacts (cf. la comparaison entre le télé objectif Olympus ci-contre et le zoom 50-250 DX).

Au niveau de l’utilisation : j’ai rapidement trouvé mes marques et apprécié que le Zfc soit à la fois un concentré de classicisme avec ses molettes en aluminium et qu'il possède des fonctions modernes comme la vidéo 4K, l’écran tactile orientable ou le fait de pouvoir directement envoyer les photos sur un smartphone via SnapBridge. cette fonction qui existe aussi sur Olympus est très utile et je l’utilise souvent pour envoyer des photos à ma famille. J’ai apprécié de pouvoir personnaliser les différents menus mais j’ai été obligé de désactiver la touche FN en façade car dès que je prenais l’appareil, j’appuyais involontairement dessus avec mes doigts. Le fait de pouvoir déclencher silencieusement grâce à l’obturateur électronique ainsi que l’écran tactile sont des plus pour prendre des photos discrètes. La connectique est suffisante pour mon utilisation personnelle. Je n'ai pu acheter une seconde batterie EN-EL25 car elle est en rupture de stock mais je transfère mes images et je recharge directement le Nikon Z FC par la prise USB C. C'est très pratique et je ne me sers pas du chargeur fourni avec l’appareil.
Au niveau de la qualité d’image je suis satisfait bien qu’il soit clair que le Nikon ZF ne peut prétendre à la qualité d’un Z7 ou d’un D850.
J'ai acheté une bague FTZ, pour pouvoir utiliser mes "anciens" objectifs F mais je pense qu'avec les objectifs 16-50 mm, 50-250 mm et 28 mm SE, je ne vais pas l'utiliser.
Le fait que le Nikon Zfc soit APS-C et que le nombre des objectifs Z DX soit limité n’est finalement pas une contrainte. Je possède un appareil Nikon D600 plein format mais son poids avec des objectifs est assez rédhibitoire et à part pour les voyages, je l’emploie relativement peu.

Dans la pratique, j’utilise peu les molettes et je suis souvent en mode auto ou programme. De fait la différence avec le Z50 n’est pas flagrante et le Z50 avec son ergonomie moderne et son flash intégré est surement un excellent boîtier ... mais il n'a pas le look du Zfc.
Après dans quelques semaines d’utilisation je ne regrette pas du tout mon achat car je trouve l’appareil réellement beau et agréable à manier même si l’utilisation de plastique est assez présente, le tout est très bien fini et tout est très bien intégré.

Le vrai challenge pour moi est de savoir si j'utiliserai un boîtier réflex, hybride ou non, comme le Nikon Zfc ou si mon smartphone continuera à prendre la majorité des photos. Malgré le prix élevé de certains smartphones la qualité des photos et maintenant telle que l’intérêt d’un réflex ou d’un autre appareil photo devient de plus en plus limité. Le fait que le Nikon Z soit un bel l’objet, agréable à manier, concoure au plaisir de le prendre et de l’utiliser; un point qui n’est pas du tout à négliger.

Je compléterai sans doute cette impression dans un an et saurais alors si oui ou non, l’effet nouveauté estompé, je vais continuer d’utiliser le Zfc ou si comme les autres appareils, il restera dans les tiroirs.



pierre j.


Pour consulter le précédent bulletin ou pour faire part de vos remarques ou envoyer un message.
Pour revenir à la page principale.


Les textes de cette page n'engagent que leur auteur et en aucun cas Nikon Corporation
Canon Nikon et Sony Design sont des marques déposées.
Canon EOS, Nikon Z sont des produits des marques pré-citées

Créé le 25 septembre 2021
V1.x © Pierre J.