Nouveautés de la PMA 2003

Une PMA toute numérique et un nouveau reflex numérique CANON


La vedette de la PMA 2003 est une fois de plus Canon qui a présenté le remplaçant du Canon D60, qui n'aura été en vente que six mois.
Le Canon EOS 10D a un boîtier avec un châssis métal, un AF sur 7 zones et un capteur de 6 millions de pixels (3070 par 2048 pixels). Il est amélioré au niveau qualité par rapport au D60 pour un prix inférieur à 2.500 euros.


Les ventes d'appareils numériques ont largement progressées en France, en volume et en valeur.
Actuellement (mars 2003) il se vend 2500 boîtiers reflex numériques par mois.

Un nouveau reflex argentique Nikon et plusieurs coolpix

Présenté à la PMA, Nikon F75 complète la gamme et surclasse les F55 et F65. Il comporte un nouvel affichage dans le viseur, un système autofocus à 5 zones avec trois modes AF (priorité sur le sujet le plus près, priorité sur le sujet centré, zone sélectionnable par l'utilisateur) et une exposition par mesure matricielle. Il possède également un flash intégré avec possibilité de fill-in matriciel (nombre guide 12) et une bonne comptabilité avec le système Nikon. En bref, Nikon occupe tous les segments.
Le Nikon Coolpix SQ est lui, un appareil numérique au design en forme en cube de 8,5 cm de coté pour une épaisseur de 2,5 cm. L'objectif, un zoom 3x pivote comme sur les 990, 995 ou 4500 Le capteur est un 3,3 Mégapixels. Par rapport au 990, il offre, outre sa compacité, une vitesse de réaction extrêmement rapide (SQ signifie Super Quick) et un écran ultra lumineux à fort contraste et à éclairage réflectif de 200.000 pixels.
Ce coolpix est complété par deux modèles plus classiques, reprenant l'architecture et remplaçant les 775 et 885. Il s'agit de modèles avec, respectivement, un capteur 2,1 et 3,3 Megapixels et un zoom optique 3 fois. Eux aussi disposent d'un temps de réponse amélioré.

Nikon dévoile sa stratégie en terme de reflex numériques
Les nouvelles optiques DX


Lors de la présentation de leur futur système numérique, Olympus et Kodak avaient indiqué qu'ils allaient développer un nouveau système de reflex numérique autour de capteur 4/3 de pouce.
En décembre Olympus précisait que les optiques actuelles conçues pour les systèmes 135 (film 24x36) n'avaient pas une résolution satisfaisante pour les capteurs actuels et que les rayons incidents des grands angulaires en périphérie de l'image, du fait du degré d'incidence de ces rayons par rapport aux photosites, introduisaient des pertes en couleur et en qualité.
Les objectifs actuels et notamment les grands angulaires doivent donc être revus pour la photo numérique.

A la PMA 2003, Nikon a présenté une nouvelle gamme d'optique spécialement conçue pour les reflex numériques.
Les nouveaux objectifs seront du type AF-D et porteront le sigle DX. Ils seront utilisables avec tous les reflex numériques Nikon mais leur cercle d'image est optimisé pour couvrir 23,7 mm sur 15,6 mm (la taille des capteurs Nikon D) et non 36 mm sur 24 mm. Leur usage est donc à proscrire avec les reflex argentiques. Il ne semble pas y avoir de détrompeur comme pour les défuntes optiques IX qui couvraient la même surface pour l'APS.

La première optique présentée est un grand-angulaire : le zoom AF-S DX 12~24mm/4 G IF-ED.
Ce zoom dispose donc d'un moteur intégré silent wave et est équivalent à un 18~36 mm en format 24x36. Il ne comporte pas de bague de diaphragme, ce qui tend à se généraliser chez Nikon et pas uniquement en bas de gamme. Le prix n'est pas encore connu.
Cet objectif devrait être complété d'autres optiques, principalement des ultra grands-angulaires, et sans doute un zoom d'entrée de gamme (18~52mm) pour le numérique.

Nikon conserve la même monture F (mécaniquement inchangée depuis 1959). Le fait que cette monture ne soit pas très large a pu être considéré comme un inconvénient pour réaliser des optiques de grande ouverture en 135 mais a présenté un réel avantage pour l'APS et maintenant pour les capteurs 4/3.
Canon qui a conçu une monture EOS plus large en 1987 semble maintenant pénalisé et semble opter pour développer des capteurs CMOS proches du format 24mm x 36 mm, malgré la difficulté technique et le prix plus élevé.
En parallèle de cette optique, Nikon a indiqué que ces futurs reflex seraient développés autour d'un capteur APS-C qui présente un bon compromis entre taille,
Il est probable que Nikon va proposer à l'instar d'Olympus/Kodak des boîtiers non plus dérivés de boîtiers argentiques existants mais développés exclusivement pour le numérique.
Rappelons que les Nikon D1 sont issus du F100 et le D100 issu du F80.
Le coolpix 5700 peut donner une idée de l'architecture de ces nouveaux modèles, comme la maquette du futur reflex numérique Olympus est issue du E10/E20.

 

 pierre j.


Pour consulter le précédent bulletin ou pour faire part de vos remarques ou envoyer un message .
Pour revenir à la
page principale.


Cette page n'engage que son auteur et en aucun cas Nikon Corporation.
Canon, Kodak, Olympus et Nikon sont des marques déposées.

Crée le 22 Décembre 2002, Mis à jour le 17 Mars 2003

© 2002 Pierre J.