Les nouveaux Nikon numériques

Les Nikon D2Hs et D2Xs

 


Nikon a présenté le 22 juillet le Nikon D2H, nouveau modèle professionnel pour les reporters et photographes d'actions.

Ce modèle a été dessiné par Giorgetto Guigiaro "pour une nouvelle série d'appareils numériques". Le Nikon D2H remplace le D1H en apportant une mise a jour des fonctions existantes et de nouvelles possibilités.

Le Nikon D2H possède comme le Canon 1D un capteur de 4,1 megapixels qui semble bien convenir aux besoins actuels des reporters et photographes d'action. Parmi ces principales caractéristiques :

  • Possibilité de prendre 40 vues consécutives en jpeg à 8 images/secondes. 60% plus rapide que le D1H,
  • Autofocus sur 11 zones par le module Multi-CAM2000 couvrant 75% de l'image,
  • Temps de déclenchement de 37 ms (contre près de 80ms pour un F5)

  • Boîtier en magnésium plus léger et compact que les précédents et la concurrence, nouvelle batterie Ion/lithium, anti-ruissellement et avec détecteur d'orientation,
  • Viseur couvrant pratiquement 100% de la visée et complet avec indications de balance des blanc, taille et qualité image, ISO etc.
  • Grand écran arrière de 6,4 cm (2,5 inch) et 210 0000 pixels.
  • Nouvelle balance des blancs et gestion améliorée des couleurs,
  • Nouveau mode flash i-TTL, sans fil, avec le flash Nikon SB-800,

A la PMA 2005 Nikon a actualisé le Nikon D2H en Nikon D2Hs lequel dispose des améliorations apportées par le D2X (écran 235 000 pixels, Wifi g, USB 2 ...) et permet maintenant de prendre 50 vues consécutives en jpeg, ou 40 en RAW à 8 images/secondes.


Nikon a présenté à la Photokina 2004 le Nikon D2X qui reprend le même boî tier que le Nikon D2H mais propose un nouveau capteur CMOS, développé sans doute par Sony et non par Nikon, qui permet au choix une cadence de 5 vues par seconde avec 12,4 millions de pixels effectifs, idéal pour le studio ou 8 vues par seconde avec 6,8 millions de pixels effectifs. Dans le premier cas, le coefficient/135 est de 1,5, dans le second 2 ce qui transforme un 300mm/2,8 en 600mm/2,8.

Le Nikon D2X est bien un appareil polyvalent valable aussi bien pour les photographes de studio avec ses 12,4 millions de pixels que pour les photographes de sport. Ainsi il peut remplacer un Nikon D2H.
Par rapport au Nikon D2H, le D2X possède quelques améliorations :

  • Mesure matricielle 3D type 2
  • Nouvel écran arrière 6,4 cm de diagonale et 235.000 pixels (au lieu de 210 000) avec affichage histogramme par couleur
  • Autofocus 11 zones
  • Nouveaux algorithmes de traitement de l'image pour améliorer couleurs et contraste et hautes et basses lumières
  • profil sYCC
  • saisie données GPS
  • USB 2.0 amélioré
  • Amélioration de l'ergonomie de certaines commandes
  • Utilisation du module WT-2.
En juin 2006 Nikon a actualisé le Nikon D2X en Nikon D2Xs, lequel dispose d'une vingtaine d'améliorations : le masquage partiel de la visée en mode cadence ultra (8 vps), le moniteur ACL optimisé comme sur le D200, la fonction de recadrage, le mode noir et blanc et une nouvelle batterie lithium-ion EN-EL4a permettant d'atteindre 3400 photos par charge.


Nikon SB800


viseur avec zones AF


télécommande WT-1 et WT-2

 

Télécommandes optionnelles WT-1 et WT-2 Wireless Transmitter

Il est possible via la télécommande WT-1 qui se place sous l'appareil et se connecte au port USB d'envoyer directement transmission radio (norme WiFi 802.11b) à un laptop les images prises. Il enregistre d'abord les images sur la carte CF puis les envoie à un serveur FTP.
Ce dernier point présente un avantage certain sur le terrain et nécessite un capteur et une électronique pointue temps réel. 

Avec le D2X apparaît la télécommande WT-2 qui utilise une liaison WiFi à la norme 802 11 b/g (la 11g est cinq fois plus rapide que la 11b). Nikon Capture 4.2 permet le pilotage sans fil de l'appareil.

Capteur Nikon LBCAST (D2H)

La résolution d'image de 4.1 megapixels efficace du capteur et sa taille, 23.1 x 15.5 mm, correspondent bien aux objectifs fixés au boîtier D2H.
Ce nouveau détecteur exclusif Nikon LBCAST a détecteur JFET semble être d'une technologie de type capteur CMOS mais avec trois couches au lieu de quatre.
Ce projet Nikon de capteur doit être assez ancien puisqu'il est le résultat d'efforts de R&D démarrés il y a une dizaine d'année.

Ce capteur permet une consommation électrique réduite et une lecture simultanée des 2 canaux de données de chaque pixel. Il élimine ainsi la nécessité d'une correction de bruit avant l'enregistrement de l'image et permet donc une sauvegarde rapide et l'utilisation de module WiFi pour la transmission de ces images.

 pierre j.


Pour consulter le précédent bulletin ou pour faire part de vos remarques ou envoyer un message.
Pour revenir à la
page principale.


Les textes de cette page n'engagent que leur auteur et en aucun cas Nikon Corporation
Nikon, Canon sont des marques déposées.

Créé le 22 juillet 2003, Mis à jour le 3 juin 2006
© Pierre J.