Drones commerciaux


american content

2020 - Parrot Anafi USA

Drone Parrot Anafi USA

Fin juin 2020, Parrot annonce le drone professionnel Parrot Anafi USA Ce drone, élaboré en partenariat avec l’armée Américaine, est destiné aux professionnels et notamment aux forces de l’ordre. Avec un format réduit et son poids de 500g, l’Anafi USA est équipé deux capteurs CMOS 1/2.4" et EO 4K HDR un grand angle, un téléobjectif zoom 32x et d’une caméra thermique FLIR Boson.
Il a une résistance aux intempéries IP53, résiste à des vents de 53km/h et a une autonomie de 32 minutes
Ce drone a été pensé pour l’armée Américaine et fabriqué aux USA (usine du Massachusetts), Contrairement à DJI, les données sont chiffrées via la norme AES 512 bits et dispose d’une clé d’identification WPA2. Les données de vol ne sont pas enregistrées sur le drone, mais sur des serveurs Européens de Parrot uniquement après le consentement de l’utilisateur. Cela évite de fournir toute donnée sensible en cas de crash ou de vol du drone. Parrot veut ainsi se démarquer de DJI vis-à-vis des utilisateurs américains et européens.
Afin de pouvoir voler partout, les NFZ (no fly zone) ne sont pas installées d’origine sur le drone ce qui évitera des blocages intempestifs.

L’Anafi USA est proposé au prix de 7000 € (juillet 2020).



2020 - DJI Matrice 300 RTK pour les entreprises.

DJI Matrice 300 RTK

DJI Zenmuse H20 et H20T





vue normale





vue thermique

En mai 2020, DJI a présenté un drone Enterprise Matrice 300 RTK. Ce drone a une autonomie de 55 minutes à vide, les batteries peuvent être changées "à chaud", c'est à dire sans éteindre le drone entre deux changements de batteries. Il possède un retour vidéo OcuSync 2.0 en 1080p jusqu’à 15km en norme FCC, 8km en norme CE, il est certifié IP45 contre les projections d’eau et de poussière, résiste à une pluie de 100m/24h. Il peut emporter jusqu’à 2,7kg de charge utile. Il est équipé de caméras classiques mais aussi de caméras fonctionnant sur le principe du temps de vol. Cela est possible sur les 6 côtés du drone et jusqu’à 40m.
Il a aussi une double batterie qui protège le drone contre toute défaillance de l’une d’entre elles, il peut voler avec seulement 3 hélices en cas de défaillance d’un moteur, une caméra FPV grand angle en cas de perte du signal vidéo des caméras emportées, un récepteur ADS-B permettant de connaître l’état du trafic aérien (avions et hélicoptères) dans un rayons de 20km.

Il est compatible avec les caméras H20, H20T, Z30, XT2 et XT S. Les caméras H20 et H20T ont été présentées en même temps que le Matrice 300 RTK. Elles possèdent chacune un premier capteur 20 Mpx avec un zoom équivalent à 31,7-556,2mm et un mode nuit, un second capteur 12Mpx d’une focale équivalente de 24mm et un télémètre laser d’une longueur d’onde de 905nm capable de fournir la distance à laquelle se trouve un objet jusqu’à 1200m.
La camera H20T possède en plus un capteur thermique radiométrique de 640x512px à 30i/s.


2020 - Utilisation des drones dans la crise du COVID-19

Drone DJI Mavic Pro Entreprise équipé de haut-parleurs

Pour contrôler la température corporelle des individus ou pour faire respecter les consignes de confinement, plusieurs pays ont utilisé des drones pendant la crise sanitaire du COVID-19.
La Chine a utilisé des drones qui prenaient à distance la température des personnes, A Madrid, l'Espagne a choisi les drones de la société GDU SAGA. Ces drones, proches en taille et forme des Mavic Pro de DJI sont des drones industriels légers avec une qualité militaire, spécialisés dans les domaines de la sécurité publique, de la prévention des incendies de forêt, du pétrole, de l'électricité, du trafic et de la patrouille maritime.
En France ce sont des drones DJI Mavic Pro avec haut-parleurs qui ont été choisi et qui intiment aux passants de rentrer chez eux et d’y rester, ils sont en action dans plusieurs villes françaises comme à Nice, sur l’île de Ré, les Cotes d'Amor, en Lorraine, bientôt dans Paris et à Valence.



2019 - Interdiction de vol des drones chinois pour les administrations américaines

En octobre 2019, Le ministère de l’intérieur américain a interdit de vol ses drones chinois, des appareils soupçonnés par Washington de présenter un risque. Le ministre David Bernhardt « réexamine le programme de drones » du ministère et « a ordonné que les drones fabriqués en Chine ou avec des composants chinois soient cloués au sol », a expliqué jeudi 31 octobre un porte-parole dans un communiqué, sans préciser la raison de ce réexamen.
Le ministère possède 810 drones, 786 fabriqués en Chine et 24 aux États-Unis avec des pièces chinoises. L’entreprise chinoise Da Jiang Innovation (DJI) est de loin numéro un dans ce secteur, avec 70 % du marché mondial. Fondée en 2006 à Shenzhen par un jeune passionné de modélisme, la société n’a aucun concurrent de poids côté américain, après le retrait de la firme californienne GoPro de ce marché. « Nous sommes très déçus », a indiqué à l’Agence France-Presse (AFP) une porte-parole de ce fabricant chinois, se refusant à tout autre commentaire.

Source Le Monde avec AFP

Déjà en 2017, les États-Unis avaient pris la décision d'interdire l'usage de drones DJI par l'armée. l'US Army Research Laboratory avait indiqué que « les drones du constructeur chinois représenterait une menace pour les forces armées américaines car ils seraient sujets à des « vulnérabilités cybernétiques ». Les responsables américains avaient demandé aux opérateurs de l'armée de « cesser toute utilisation, de désinstaller toutes les applications DJI, de retirer toutes les batteries et emplacements de stockage et de sécuriser les équipements ». DJI pouvait aussi avoir accès à de nombreuses informations récoltées par les drones, tel que des éléments visuels ou de géolocalisation. Les drones DJI étaient utilisés par l'US Army et l'US Navy en soutien des opérations au sol.



2019 - Ligne DHL en Chine

vidéo sur liaison DHL

En mai 2019, DHL Express et EHang, premier constructeur mondial de véhicules aériens autonomes et intelligents, ont conclu un partenariat stratégique pour le lancement conjoint à Guangzhou d'une solution de livraison de drones intelligents entièrement automatisée et intelligente pour relever les défis du dernier kilomètre en matière de livraison. dans les zones urbaines de la Chine.

Le nouvel itinéraire personnalisé, créé exclusivement pour un client DHL, couvre une distance d'environ huit kilomètres entre les locaux du client et le centre de services DHL de Liaobu, Dongguan, province du Guangdong.

Le drone intelligent EHang Falcon, avec huit hélices sur quatre bras, est conçu avec de multiples systèmes redondants pour une sauvegarde complète et des modules de commande de vol intelligents et sécurisés. Les drones, qui peuvent transporter jusqu'à 5 kg de fret par vol, décollent et atterrissent au-dessus d'armoires intelligentes spécialement conçues pour le chargement et le déchargement entièrement autonomes de la cargaison.

Source UASmagazine



2018 - drone taxi.

Vahana Alpha One d’Airbus

EHang 184

Le prototype Vahana Alpha One d’Airbus continuent ses tests sans pilote. Il possède des rotors basculants qui permettent à l'aéronef de passer d'un décollage vertical à un vol horizontal.

La société chinoise EHang a dévoilé son véhicule à atterrissage et décollage verticaux en janvier 2016, lors du Consumer Electronics Show de Las Vegas. Capable de voler à 100 km/h pendant 25 minutes, l’appareil EHang 184 emporte une personne de manière autonome. Depuis son lancement, il a réalisé de nombreux vols avec pilote et semble avoir été en test à Dubaï courant 2018.
EHang a ouvert un centre de R&D à Lyon.




Livraison par drones

Google Project Wing

Google Project Wing

Amazon Prime Air

Le projet Google Wing est un projet développé à l’origine par Google X en 2012 avec l’aide de Nicholas Roy roboticien enseignant au MIT. Google X est le laboratoire de Google qui travaille uniquement sur les projets sensibles et « secrets » de l’entreprise.
Le projet Wing est un drone capable à la fois de voler à la verticale mais aussi de manière parfaitement horizontale et de livrer des colis très précisément en porte à porte, à l’inverse du drone de DHL qui livre lui uniquement à un relais colis. Il embarque un système de navigation embarqué sophistiqué qui lui permet de se repérer seul dans son environnement. Au lieu de se poser pour livrer ses colis, le Projet Wing de Google utilise un câble pour livrer ses colis en douceur lorsqu’il a atteint sa destination, une fois le paquet , d’une charge utile de 2,3 kg maximum livré, le câble se rétracte et le drone repart.
Des tests grandeur nature ont été réalisés en Australie, le système devait être commercialisé en 2017 mais semble être suspendu ?

Le drone Amazon Air Prime a été conçu avec la NASA et le Single European Sky ATM. Il doit voler à basse altitude moins de 1200 m et à moins de 161 km/h et pouvoir transporter des colis pesant jusqu'à 2,26 kg.
Amazon a breveté une structure semblable à une ruche pour héberger des drones de livraison dans les villes, permettant à Amazon de quitter de grands entrepôts à un étage qui stockent temporairement les colis avant leur expédition. Le 7 décembre 2016, Amazon a livré avec succès un colis Prime Air à Cambridge, en Angleterre. Amazon avait construit pour l'occasion un centre de distribution Prime Air dans la région de Cambridge.


2017 - Assouplissement des règles aux USA.

Le président américain Donald Trump a rencontré plusieurs fabricants de drones en juin 2017

Les États Unis d'Amérique ont lancé en 2017 un programme d'essai pour étendre l'utilisation des drones à des fins domestiques et commerciales. Les petits engins pourront se déployer dans de nombreux secteurs comme le commerce, l'agriculture et les services de secours.
Ce programme va donc permettre de livrer des médicaments et des colis, d'inspecter des infrastructures difficiles d'accès ou encore fournir une aide rapide dans des opérations d'urgence.
Les vols de nuits ou le survol des zones habitées pourraient être autorisés. Il s'agit pour la Maison Blanche d'assouplir les règles afin de capter le potentiel commercial des activités par drones.


2016 - Première ligne commerciale mondiale pour La Poste

Station automatisée pour le drone DPD Group

DPDgroup, entité du groupe La Poste, livre depuis le 19 décembre 2016 des colis avec un drone à une pépinière d'entreprises technologiques sur le site du Centre d'Études et d'Essais pour Modèles Autonomes (CEEMA) dans le VAR.
Cette première ligne commerciale d'une quinzaine de kilomètres résulte de deux ans d'expérimentations et plus de 700 heures de vol opérés depuis juin 2014 avec la société Atechsys, spécialisée dans les drones civils professionnels, qui siège elle-même sur cette pépinière.
La Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) a donné son autorisation à cette mise en service. Basée à partir du relais Pickup de la Poste à Saint-Maximin, la liaison s'appuie sur deux terminaux, au départ et à l'arrivée, pour sécuriser le chargement et le déchargement des paquets. Le trajet de l'appareil est intégralement programmé avec les données GPS et son parcours surveillé par un opérateur agréé par la DGAC.
Le drone peut transporter des colis Chronopost jusqu'à trois kilos.



L'envolée des drones commerciaux

Le développement l’industrie des drones commerciaux devrait s’accélérer dans les années à venir. Selon les données de Tractica, les revenus mondiaux générés par les drones commerciaux dépasseront même les 12 milliards en 2025. En Europe, des revenus d’environ 3 milliards sont attendus..

Prévision des revenus des drones commerciaux de 2016 à 2015 dans le monde

pierre j.


Pour nous faire part de vos remarques ou envoyer un message.


Les textes de cette page n'engagent que leur auteur.
Amazon, Amazon Prime Air, DDP, DHL, DJI, EHang, Google, Matrice 300, Mavic, La Poste, Project X ou les autres marques citées qui sont des marques déposées.

Créé le 2 janvier 2017, Mis à jour le 3 juillet 2020.
V1.x © Pierre J.