Menu

Drones civils


american content

Photokina 2016

l'évolution de la photographie d'après la vision des concepteurs du drone Lily

La Photokina 2016 est un salon biannuel qui a lieu à Cologne en Allemagne et ou sont présentés les nouveautés en matière d'appareils photo.
De nombreux drones étaient présentés car dans un marché de la photo morose, le marché des drones est devenu En France et en Europe, un marché de masse et les ventes ont pratiquement triplé en France en 2015. De 100 000 ventes en 2014, on est passé a 286 019 drones de loisirs vendus en 2015 et l'année 2016 devrait voir au moins 377 000 drones vendus.







DJI Phantom 3 4K




photo prise avec un drone de loisir
(c) jarleton





drone GoPro Karma




DJI Mavic Pro


DJI Matrice 600 avec Hasselblad A5D

En marge des appareils traditionnels, smartphones ou cameras d'action, de nouveaux appareils connectés permettent maintenant de prendre des photos inenvisageables il y a encore quelques années. C'est le cas des drones de loisirs qui pour le prix d'un compact évolué offrent de nouveaux points de vue. Le best-seller DJI Phantom 3 est ainsi proposé avec sa caméra à 500 € (septembre 2016).

Go Pro, qui cherche à se diversifier, présente le Go Pro Karma, quadcoptère avec la possibilité de replier les bras pour le ranger dans une sacoche dédiée qui accueille aussi sa télécommande. Le drone exploite un bras de stabilisation amovible qui peut donc éventuellement être utilisé avec une caméra d'action indépendamment du drone. Il accepte les cameras Heros 4 et 5.
Il est disponible au prix de 869,99 € pour le drone Karma seul et 1199,99 € pour le drone Karma avec la caméra Hero 5 Black (octobre 2016).

Quelques jours après la Photokina, en réponse au Go Pro Karma, DJI présente le DJI Mavic Pro, nouveau drone à bras pliables est plus petit que le Karma et peut se loger dans un sac à dos. Il filme en 4K ou en 12 Millions de pixels (objectif 28mm) et dispose de nombreux capteurs (GPS et assimilés, ultrasons...) grâce auxquels il peut voler de manière autonome, suivre automatiquement son sujet, éviter automatiquement les obstacles, conserver une altitude stable ou même faire un selfie par reconnaissance des gestes. Ses capteurs sont doublés pour éviter les incidents et il est proposé avec une nouvelle radiocommande plus compacte.
Le DJI Mavic Pro est disponible aussi pour 1200 € avec la télécommande (mi-octobre 2016).

Si vous préférez le drone DJI Matrice 600 avec la camera aérienne Hasselblad A5D moyen format de 50 ou 80 mégapixels, Il vous en coutera au minimum 25000 €.


Des aigles royaux pour «chasser» des drones


un rapace attrapant un drone

La police néerlandaise utilise des rapaces dressés pour faire la chasse aux drones. Elle a fait appel à la société Guard From Above spécialisée dans l'utilisation d'oiseaux de proie pour intercepter des drones dits hostiles.
Cette “solution low-tech pour un problème high-tech a été reprise par l'Armée de l'Air Française qui a opté pour l'aigle royal.
En novembre 2016, le général de division aérienne Jean-Christophe Zimmermann a indiqué que l'armée de l'air a fait l'acquisition de quatre œufs d'aigles royaux en Autriche. Ils ont éclos au printemps et ont été dressés avec de premiers résultats encourageants. Ces aigles ont été nourris sur des drones et devraient être opérationnels en 2017-2018.
Il est envisagé d'équiper les aigles de traceurs GPS et de caméras afin d'identifier les pilotes de drones contrevenants.


Nouvelle Législation

Un nouveau texte de loi a été adopté mardi 27 septembre 2016 par l’Assemblée nationale Française. Il est plus contraignant mais son application effective ne devrait pas intervenir avant mi-2018 voire début 2019. Il concerne principalement les drones de plus de 800 grammes, ce qui permet aux drones produits par Parrot mais aussi au tout dernier Mavic Pro (à peine 750 grammes) d'échapper à la législation. Les principales mesures sont :
- Une immatriculation simplifiée, en ligne,
- Un dispositif «de limitation des performances» de type geofencing (géolocalisation) interdisant l’accès à certaines zones (centrales nucléaires, entre autres) via la connexion GPS,
- Un dispositif lumineux et l’intégration d’un dispositif de signalement électronique (avec une mini balise) ou numérique,
- Une alerte sonore (à partir des hélices, selon certains experts) en cas de chute.

La future loi va créer un délit de survol d’une zone interdite «par maladresse ou négligence». Une infraction passible de six mois d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende.
Les propriétaires de drones de plus de 800 grammes en circulation auront jusqu’à janvier 2019 pour faire installer les modules additionnels.

pierre j.


Pour nous faire part de vos remarques ou envoyer un message.


Les textes de cette page n'engagent que leur auteur et en aucun cas DJI, General Atomics Aeronautical Systems, Go Pro, Hasselblad, Prox Dynamics ou les autres marques citées qui sont des marques déposées.
Black Hornet, Hero, Karma, Mavic, Matrice, Phantom Predator, Reaper sont des produits des marques pré-citées

Créé le 29 septembre 2016, mis à jour le 23 novembre 2016.
V1.0 © Pierre J.